Vous êtes ici : Accueil > APPRENTISSAGE > Formations > C.A.P COUVREUR
Publié : 10 janvier 2013

C.A.P COUVREUR

PRESENTATION DU METIER


Le couvreur, suivant les régions et sa spécialité, met en oeuvre des matériaux très variés :


• L’ardoise, la tuile de terre cuite ou de béton, le bardeau bitumé, la confection des supports en bois ou autre.


Il utilise aussi des métaux tels que :


• Le zinc, la tôle galvanisée, l’aluminium, le cuivre, le plomb ...


L’essentiel du travail du couvreur, mais d’autres fonctions peuvent se rajouter comme :


• La pose d’accessoires (chatières et des élèments ornementaux, etc...)


• La pose des conduits d’eau pluviale (chéneaux, gouttières, descentes)


• La protection des parties saillantes (bandeaux, appuis de croisées, balcons)


• La pose de l’isolation thermique


• La réalisation de bardage sur les façades.


Il doit travailler en équipe et coordonner son travail avec le charpentier et le maçon. Il doit posséder le sens de l’équilibre, la souplesse et les réflexes nécessaires pour travailler en hauteur.

CONTENU DE LA FORMATION


DISCIPLINES ENSEIGNEES


• Mathématiques - Sciences Physiques


• Français - Histoire - Géographie


• Atelier - Technologie


• Vie Sociale et Professionnelle


• Education Esthétique


• Education Physique et Sportive


DEFINITION DES ACTIVITES EN ATELIER


• Réalisation de couverture en ardoise, tuiles plates, tuiles mécaniques


• Réalisation d’ouvrage en zinc (traçage de coupage, pliage, soudage)

INFORMATIONS GENERALES


Capacité d’accueil : 12 apprentis


Durée de formation : 2 ans


Alternance : • 34 semaines de formation en entreprise


 • 14 semaines en UFA


Diplôme préparé : CAP Couvreur


Recrutement : Etre âgé de 16 à 25 ans


• Compétences souhaitées dans les domaines suivants :


 - Dessin technique, géométrie et technologie


• Qualités et intérêts :


 - Méthode, réflexion, soin, polyvalence


Modalités :


 - Trouver un maître d’apprentissage


 - Signer avec l’employeur un contrat d’apprentissage


Rémunération : La rémunération est calculée sur la base d’un pourcentage du SMIC.